Spectacles :

Hormis le Centre culturel Franco-guinéen, situé au Pont du 8 novembre (quartier de Tombo),
il n’y a pas vraiment de salle de spectacle digne de ce nom. Le CCFG propose un programme
attractif visible sur son site : http://www.ccfg-conakry.org/.

La Guinée est un pays de grands musiciens.
Les Guinéens sont très friands de concerts de musique traditionnelle locale, ou de musique
urbaine. De nombreuses manifestations sont organisées les week-ends au Palais du Peuple (à
Tombo) ou sur l’esplanade de celui-ci lors de la saison sèche.
L’entrée est le plus souvent payante, mais à des tarifs très accessibles entre 10 et 30000 GNF
(1 à 3€). Ambiance garantie. Les spectateurs dansant tout au long des concerts.

Il faut noter que dans ces programmes, les horaires ne sont jamais respectés.

Le Fougou-Fougou Faga-Faga, et le Badala, sur la corniche Sud proposent de nombreux spectacles de musique guinéenne : orchestres et ballets guinéens.

Depuis quelques mois, le célèbre chanteur guinéen Mory Kanté a ouvert un « Espace Mory Kanté » en banlieue de Conakry (Quartier de Nongo) : le site comprend, outre des studios d’enregistrement dernier cri, une salle de spectacle de 2500 places et une discothèque.

Les défilés de mode sont nombreux. Ils sont annoncés par voie de presse (radios le plus souvent). De jeunes couturiers-créateurs guinéens réalisent quelques manifestations de qualité (Alpha O par exemple). Les tissus guinéens traditionnels sont toujours mis en valeur.

Bars, maquis, discothèques :

Dans le petit monde de la nuit ces destinations sont très fréquentées.On boit, on écoute de la musique distillée par des DJ qui n’ont plus d’oreille, on observe des jeunes femmes danser face à des miroirs géants (toutes les discothèques sont équipées de cet objet magique très rare dans les maisons familiales), on s’essaie à danser sur des rythmes africains… Les clients se déplacent d’un établissement à l’autre tout au long de la nuit : c’est le « déplacement »…Les endroits les plus courus par les étrangers sont à peu près sans risque sous réserve de ne pas chercher la provocation, d’avoir une conduite normale, et de tenir compte du contexte sécuritaire général.
 
Quelques adresses pour les noctambules :

MLS (au niveau de l'échangeur, face au CCFG)
Le Loft (Camayenne)
Buffet de la Gare (Kaloum à coté de la Gare)
Bembeya (quartier Almamya)
36-15
L'OBAMA (restaurant/Bar avec orchestre le soir) Boulbinet proche Novotel.
Atlantis (la discothèque de l’Hôtel Riviera Royal)
Le Castille (quartier Sans Fil)
Le Zénith (sur l’autoroute Fidel Castro, au carrefour de Madina)
Et de très nombreux établissements à Hamdallaye et Taouyah, dont le Crisberg.